21 December 2014
L'équipe rédacteurs - Contact - A propos - Facebook - Livescore - Twitter - Partenaires - Flux RSSrss

F1 – Présentation du Grand Prix de Chine 2014

Le Grand Prix de Chine, au cours duquel seront cette année acheminés les pneumatiques P Zero Blanc Medium et P Zero Jaune Soft, est une course dont l’issue finale dépend plus que partout ailleurs de la stratégie adoptée par chaque écurie. Et quelles qu’elles soient, elles offrent traditionnellement une fin de course serrée entre les différents protagonistes pour la victoire. Dotée d’une surface lisse et de courbes rapides – notamment le virage n°13, relevé – le circuit est doté de diverses caractéristiques qui conviennent parfaitement à la gamme d’enveloppes conçue par Pirelli.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Le Grand Prix de Chine constituera le troisième rendez-vous cette saison au cours duquel sera employée la combinaison pneus Medium et Soft. La course se déroulera par ailleurs dans la foulée des tests réalisés à Bahreïn, lesquels ont permis aux équipes de parfaire leur apprentissage des gommes et leur adaptation aux F1 particulièrement complexes de 2014. La stratégie en matière de pneumatiques devient par conséquent un facteur majeur dans le résultat final, et tout particulièrement sur cette piste. Les écuries vont ainsi analyser les données relevées durant les trois premières manches afin d’évaluer les différentes options offertes par la nouvelle génération d’enveloppes P Zero mises à leur disposition. Nous avons observé dans le passé des conditions météo très variables, il s’agira donc d’assimiler les informations le plus rapidement possible afin de s’adapter aux circonstances pour tirer le meilleur parti des gommes. »

Le mot de Jean Alesi, Ambassadeur Pirelli : « Shanghai n’est pas le circuit que je connais le mieux mais c’est un tracé qui offre les courses parmi les plus excitantes de la saison. Passé le premier stade du développement, la stratégie prend toute son importance car les équipes commencent à appréhender et à explorer le plein potentiel de leur monoplace. Les pneus sont tout particulièrement au centre des attentions car chaque monoplace, en améliorant ses performances, en demande toujours plus à la gomme. Bahreïn nous a offert un spectacle exceptionnel et la saison promet d’être grandiose si les prochaines courses nous offrent de telles bagarres ! »

Comment les pneumatiques sont-ils alloués à chaque course :

Les pneus sont distribués en fonction d’un code barre, selon un système contrôlé par la FIA. Ce code représente le « passeport » de l’enveloppe. Intégré au flanc du pneu durant le processus de vulcanisation, il ne peut en cas être retiré. Il contient tous les détails de chaque produit, permettant ainsi une traçabilité tout au long d’un week-end de course grâce au logiciel RTC (Racing Tyre System) développé par Pirelli. La FIA reçoit une liste de codes barres et se charge de les allouer aux différentes équipes selon un tirage au sort. Pirelli n’est pas impliqué dans cette distribution et ne peut donc en aucun cas apporter une quelconque influence. Le manufacturier peut cependant affirmer que toutes les gommes sortant de l’usine sont strictement identiques. A leur arrivée sur le circuit, les pneus sont distribués aux teams selon la liste établie par la FIA. Les codes barres permettent ainsi à la fédération et à Pirelli de s’assurer que chaque équipe utilise bien le produit distribué.

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

Plusieurs courbes rapides se négocient en pleine accélération. Les pilotes pourront ainsi bénéficier cette saison de la quintessence du couple produit par leurs nouvelles F1, tout particulièrement dans les virages 3-4, 7-8 et 12-13 qui nécessitent une remise de gaz progressive. Il est par ailleurs fondamental de disposer d’une bonne cartographie moteur afin d’éviter un patinage des roues dommageable à la tenue des pneumatiques.

Grâce aux forts appuis appliqués en Chine, la vitesse de passage en courbes est élevée et les contraintes sont supérieures à 3,8 g. 80% du circuit étant négociés en appui et les gommes les plus tendres offrant un grip maximal, ces dernières sont les plus sollicitées.

Le circuit de Shanghai est constitué de plusieurs longues lignes droites qui ont un effet direct sur les pneumatiques. La vitesse permet à la gomme de se refroidir, mais elle doit rapidement remonter en température afin d’offrir le meilleur équilibre possible en courbe.

Le pneumatique P Zero medium fonctionne mieux que le soft dans une fenêtre de températures plus basses, c’est-à-dire qu’il a besoin de moins chauffer que le P Zero soft pour être performant. La combinaison medium/soft permet donc de rouler efficacement dans des conditions variées : une raison pour laquelle elle s’est avérée si efficace depuis le début de la saison.

Le circuit du Grand Prix de Chine est le plus éprouvant pour les freins cette saison, tandis que le nouveau système « brake by wire » aura une incidence particulière sur les pneumatiques. Au freinage, ils subissent des forces verticales de l’ordre de 4,3 g.

Fernando Alonso s’est imposé l’an passé pour le compte de Ferrari grâce à une stratégie à trois arrêts. Troisième sur la grille de départ en étant chaussé de Soft, l’Espagnol a ensuite bouclé trois relais avec les Medium. Quant à Jenson Button, sur une stratégie à deux arrêts pour sa part, il a coupé la ligne en 5e position.

Source: Pirelli

Mots clés: ,


Fil d'actualité

Archives

Record d’affluence au vélodrome

L’Olympique de Marseille accueille l’équipe de

Benzema à Liverpool rien de sérieux

C’est une information très sérieuse qui

Montpellier va mieux

L’équipe de Montpellier se mesure ce

Ligue 2: match Brest Ajaccio en direct live streaming

L’équipe de Brest est opposée ce

Galthié demande de l’aide !

Le MHR de Fabien Galthié subit

Bordeaux se méfie de Lacazette

La maîtrise collective sera la clé

Fournier fait l’éloge des Girondins

Hubert Fournier s’est présenté devant la

Vonn de retour au sommet

Lindey Vonn s’est emparée de la