F1 – Grand Prix de Bahreïn 2015 Mercedes et Ferrari brillent en essais

Les Essais Libres de ce vendredi contrastent avec tout ce qui a été observé jusqu’à présent à Bahreïn. La première séance, dont le départ est donné à 14h00, se déroule en effet sur une piste surchauffée à 50°C, tandis que la seconde, à 18h00 et dans la pénombre, voit le thermomètre afficher 30°C ambiants et près de 32°C sur l’asphalte.

Le coup d’envoi du Grand Prix étant donné à 18 heures, seules les EL2 sont ainsi réellement représentatives des conditions qui seront rencontrées dimanche. Durant cette session, les pneumatiques P Zero Jaune tendres et P Zero Blanc medium, nominés ce week-end, ne subissent qu’une faible dégradation thermique, tout à fait conforme aux attentes malgré l’abrasivité du revêtement et la chaleur ambiante.

L’évolution de la piste est par ailleurs constante en raison de la présence du sable du désert qui forme une fine pellicule sur la piste. Actuellement, l’écart chronométrique entre les deux mélanges tendres et medium est d’environ deux secondes au tour, ce qui laisse entrevoir différents choix stratégiques. Cet écart devrait néanmoins se résorber grâce au dépôt de gomme des autres catégories avec lesquelles la Formule 1 partage la piste.

Pour compliquer encore un peu plus la tâche des écuries, un risque de vent de sable subsiste pour demain. Le grip serait ainsi moindre, comme put le vérifier Pirelli lors des essais hivernaux qui se déroulèrent ici-même fin 2010, lorsque la séance fut interrompue.

Les pilotes Mercedes réalisent aujourd’hui le doublé en EL2, Nico Rosberg devant Lewis Hamilton, mais auparavant Ferrari avait auparavant dominé les EL1, Kimi Räikkönen précédant son équipier Sebastian Vettel. L’analyse des performances de la Scuderia durant les longs relais laisse entrevoir une nouvelle lutte très serrée entre les deux constructeurs.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « L’usure et la dégradation ont été celles que nous attendions et tout particulièrement durant les Essais Libres 2 qui sont réellement pertinents. Du point de vue des pneumatiques, il y avait moins à apprendre des EL1 qui se sont déroulés par des températures de 20°C supérieures. Mais comme le recueil des datas est différent des autres Grands Prix, nous pouvons considérer que les enveloppes tendres seront la clé de la course. En revanche, la prévision d’une tempête de sable demain n’est jamais une bonne nouvelle pour la gomme, ni pour quiconque ! Nous verrons bien ce que nous apporteront les qualifications… »

Source:Pirelli

Sur le même thème...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>