23 October 2019
Contact - A propos - Facebook - Livescore - Partenaires - Flux RSSrss

F1 – Grand Prix du Canada 2015, Hamilton meilleur temps des essais libres

Pour le deuxième Grand Prix consécutif, après Monaco, la deuxième séance d’essais libres a été interrompue par une forte pluie. Les écuries ont ainsi été limitées dans leur roulage avec les nouveaux pneumatiques P Zero Rouge extra-tendres 2015 – sélectionnés ce week-end aux côtés des P Zero Jaune tendres – qui débutèrent il y a deux semaines en Principauté.

Avant que les averses n’apparaissent, plusieurs pilotes prirent la piste avec ces enveloppes, et certaines écuries ont exploré la possibilité de ne réaliser qu’un seul et unique pit-stop en course, dimanche. Mais pour avoir des données plus précises, elles devront se concentrer sur les Essais Libres 3 qui, comme souvent, s’avèreront cruciaux pour définir la stratégie sur cette piste où l’usure et la dégradation de la gomme sont traditionnellement faibles. Les prévisions météorologiques ne garantissent pas une épreuve sur le sec, ce qui signifie que les concurrents évolueront sur des œufs en matière de choix tactique.

Avant l’arrivée des ondées, le pilote Mercedes Lewis Hamilton, chaussé des pneumatiques « supersoft » s’était assuré le meilleur chrono des EL2 en 1’15’’988. Soit une performance plus rapide que la référence établie par ses soins, l’an passé, dans cette même session. Le Britannique s’était également montré le plus véloce des EL1 avec la gomme tendre. Une seconde plus vite, cette fois, qu’à l’issue des EL1 la saison dernière.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « La météo rencontrée aujourd’hui nous a rappelé l’édition 2011, quand des pluies torrentielles avaient animé la course, remportée par Jenson Button qui s’était pourtant élancé du fond de grille. Il est encore trop tôt pour l’affirmer, mais les teams doivent d’ores et déjà se préparer à cette éventualité. Les Essais Libres 3, demain, seront donc particulièrement importants car il s’agira de la dernière opportunité pour les concurrents d’effectuer de longs runs et de recueillir un maximum de données avec les pneumatiques extra-tendres 2015. Ils devraient particulièrement bien s’adapter aux contraintes du circuit. En fonction des conditions dans lesquelles se déroulera le Grand Prix, plusieurs stratégies sont possibles. Nous ne pourrons néanmoins en savoir davantage qu’à l’issue des EL3. C’est dommage, enfin, que les fans n’aient pas pu assister à davantage d’action en piste aujourd’hui. Mais qu’ils se rassurent, le Canada a toujours produit des courses à suspense et je suis persuadé que les averses n’ont pas refroidi leur enthousiasme. »

Source: Pirelli

, , ,