23 October 2019
Contact - A propos - Facebook - Livescore - Partenaires - Flux RSSrss

F1 – Le Grand Prix de Malaisie 2016 du point de vue de Pirelli

Malaisie 2016 F1 PirelliLa similitude entre le Grand Prix de Malaisie et celui de Singapour, qui vient de s’achever, réside dans le taux d’humidité, environ 80%, qui se traduit par conséquent quasi-quotidiennement par des averses tropicales. Le circuit actuel est cependant totalement différent de celui de Marina Bay car il se compose de longues courbes rapides qui, ajoutées à la chaleur, nécessitent les trois mélanges les plus durs de la gamme Pirelli (P Zero Orange durs, P Zero Blanc medium et P Zero Jaune tendres), nominés pour la première fois depuis la manche de Silverstone. Deux trains de « Oranges durs » sont en revanche obligatoires en course, ce qui n’avait plus été le cas depuis le Canada. La piste a été intégralement re-surfacée au terme de trois mois de fermeture du site, ce qui devrait la rendre moins abrasive qu’auparavant. Déjà, par le passé, l’une des caractéristiques du tracé de Sepang.

LE CIRCUIT DU POINT DE VUE DES PNEUMATIQUES :

· Les températures sont généralement si élevées que l’on pourrait faire cuire un œuf sur l’asphalte.

· En raison de l’usure et de la dégradation, plusieurs arrêts sont attendus.

· Les pluies torrentielles sont traditionnellement de la partie, provoquant souvent l’agitation du drapeau rouge. L’évolution de la piste s’en retrouve par ailleurs affectée, la pluie éliminant les dépôts de gomme sur la piste.

· Toujours en raison des températures ambiantes et au sol, la dégradation thermique est l’un des paramètres majeurs à observer.

· Sepang est constitué de virages variés, mais certaines courbes rapides dispensent de fortes doses d’énergie dans les pneumatiques.

· La piste devrait être moins bosselée grâce au nouvel enrobé.

· La roue avant gauche est la plus sollicitée, limitant la distance des relais.

LES TROIS MÉLANGES NOMINÉS

· Orange dur : Deux trains de cette gomme ont été rendus obligatoires en course.

· Blanc medium : La clé d’une stratégie alternative, bien souvent payante à Sepang.

· Jaune tendre : Le plus tendre, mais disposant d’une large place d’utilisation, donc très utile en Malaisie.

IL Y A UN AN :

· Ferrari et Sebastian Vettel s’imposent au prix d’une stratégie à deux arrêts, s’élançant en medium, rechaussés aux 17e tour, avant de basculer sur les durs au 37e. Les températures de piste ont atteint jusqu’à 56°C.

· Meilleure stratégie alternative : Lewis Hamilton et sa Mercedes optent pour trois arrêts et se hissent en 2e position après s’être élancés de la pole. Une stratégie sur laquelle s’est également calqué son équipier Nico Rosberg.

PAUL HEMBERY, DIRECTEUR DE PIRELLI MOTORSPORT : « En termes de conditions extrêmes qui sont une torture pour les pneumatiques, la Malaisie est sans aucun doute au sommet de la liste. Cela s’explique par les très fortes températures, ainsi que l’énergie déployée dans la gomme dans les longues courbes rapides. L’inconnue, cette année, résidera dans la qualité de l’asphalte, totalement neuf. La météo peut également varier en quelques secondes et être perturbée par la mousson. Sepang se caractérise donc par la difficulté à suivre l’évolution de la piste au fil du week-end. Comme lors des précédentes éditions, nous devrions assister à des stratégies privilégiant plusieurs arrêts. Cela permet ainsi de multiplier les options possibles, d’autant plus que les teams ont cette année un troisième mélange à leur disposition. »

QUOI DE NEUF ?

· Nouvel asphalte, nouveaux vibreurs et nouveaux bacs à graviers et zones de dégagement.

· La Malaisie évolue dans le calendrier, passant d’une organisation au mois de mars, à une date fin septembre cette année.

· La campagne de développement des pneumatiques 2017 s’est poursuivie la semaine dernière, avec le team Mercedes qui a roulé en France.

· L’action en piste débute cette année le jeudi avec les essais du GP2 en fin d’après-midi.

CES DÉTAILS QUI AURAIENT PU VOUS ÉCHAPPER RÉCEMMENT :

· Les deux protagonistes pour le titre – Nico Rosberg et Lewis Hamilton – ont effectué des choix différents pour la Malaisie. Hamilton dispose d’un train de « durs » supplémentaire, tandis que Rosberg a choisi plus de « medium ».

· Pirelli a récemment remporté le Championnat d’Europe FIA des Rallyes, pour la deuxième année consécutive avec Kajetan Kajetanowiz, en Lettonie, mais s’impose également dans la catégorie ERC2 réservée aux véhicules R4 (Groupe N).

· La Mondial de l’Automobile de Paris se tient durant la semaine du Grand Prix de Malaisie, pendant lequel seront présentés de nombreux véhicules premium et de prestiges chaussés de pneumatiques Pirelli.

, ,