7 December 2019
Contact - A propos - Facebook - Livescore - Partenaires - Flux RSSrss

Football : Belle performance de Bordeaux face à Paris

Bordeaux PSG résultatLes Marine et Blanc accueillaient mercredi soir le Paris SG en match en retard de la 35ème journée. Nos joueurs devaient remporter ce match de prestige pour intégrer le top 10 de la Ligue 1. En première période, notre équipe a répondu coup pour coup en termes d’occasions, sans qu’aucun but ne soit inscrit. Dans le deuxième acte, Ibrahimovic a ouvert la marque (58’) mais Bordeaux a réagi par la superbe volée de Nicolas Pallois (66’). Avec ce match nul (1-1), Bordeaux est récompensé et réussit sa sortie à domicile.

L’avant-match

Les Girondins accueillent ce soir Paris pour un match de prestige. Mais pas que. L’objectif est de prendre trois points pour revenir dans le top 10 du championnat. Pour ce faire, le staff bordelais s’appuie sur un 4-3-3 avec les retours de Pablo, Lamine Sané et Adam Ounas. Côté parisien, Laurent Blanc présente un 4-3-3 avec les titularisations de Kurzawa, Stambouli, Nkunku et Lucas.

Les yeux dans les yeux

La rencontre démarre dans une magnifique ambiance assurée par le Virage Sud. Paris cherche à poser sa patte sur le match en contrôlant le ballon. Les Girondins restent en bloc et pressent le PSG le plus haut possible. Une tactique payante. Cheick Diabaté profite d’une récupération de Jaroslav Plasil. Il fixe et frappe mais Marquinhos sauve Paris (12’). Cependant, le PSG n’est pas quadruple champion pour rien. Adrien Rabiot par une feuille morte de peu à côté (3) et David Luiz, sur un centre ciselé de Marquinhos (15’) font passer de gros frissons dans l’arrière garde girondine. Le match est lancé !

Coup dur pour Clément Chantôme

Et ce n’est pas fini, Jaroslav Plasil, omniprésent dans le début de rencontre, fait briller Trapp après une nouvelle récupération haute. Le portier allemand se détend parfaitement sur la frappe du n°18 au Scapulaire (17’). Les occasions se font ensuite plus rares. Alors que nos Girondins sont de mieux en mieux, ils doivent faire face à un coup dur. Clément Chantôme (luxation de l’épaule droite), victime d’une faute non sifflée, doit céder sa place à André Poko dès la 23ème minute.

Chacun sa chance

Ce changement ne déstabilise le collectif bordelais. Porté par un Virage Sud des grands soirs, le onze au Scapulaire court après la balle mais sans souffrir d’une domination outrageuse. Tactiquement bien en place, nos Girondins font un match sérieux pour ne pas concéder d’occasions. Cela fonctionne… presque toujours. Sur une accélération côté gauche, Kurzawa centre en retrait pour Ibrahimovic qui manque sa frappe. Lucas hérite de la balle à un mètre du but mais ne convertit pas, certainement convaincu d’être hors-jeu (36’). Ce n’était pas le cas.

Bordeaux répond par deux coup-francs dangereux puis Adam Ounas affole la défense. Après une récupération, il dribble deux adversaires et décale superbement Diego Rolan. Sa frappe est repoussée par Trapp sur Adam qui frappe à côté (42’) ! Une superbe occasion et une belle réponse bordelaise ! La mi-temps est sifflée sur ce score de parité (0-0). Logique.

Ibrahimovic, il n’en fallait qu’une…

Le second acte démarre avec la même physionomie. Bordeaux est solide. Nos Girondins combinent bien rigueur défensive et envie d’aller de l’avant avec une combativité de tous les instants. Le stade ne s’y trompe pas en applaudissant les efforts des uns et des autres. Côté occasion, rien à signaler… mais Paris va accélérer. Sur une perte de balle, Di Maria repique et délivre un caviar à Ibrahimovic. Première occasion, sanction et ouverture du score d’une tête décroisée (0-1, 58’).

Nicolas Pallois vous présente la volée du droit

Bordeaux ne met pas longtemps à réagir. Jaroslav Plasil, encore lui, profite d’un centre repoussé pour s’essayer de loin. C’est à côté (63’) mais cela réveille le stade. Il va bientôt exploser. Sur une bonne montée d’André Poko, les Girondins obtiennent un corner. Malcom le botte, Cheick Diabaté est au duel. La balle retombe sur Nicolas Pallois qui égalise en plaçant une mine, de volée et du droit ! (1-1, 66’). Dans cette période folle, tous les changements sont effectués. Malcom (58’) et Enzo Crivelli (69’) arrivent pour Adam Ounas et Cheick Diabaté. Côté parisien, Stambouli, Rabiot (63’) et Ibrahimovic (71’) sortent pour Thiago Motta, Maxwell et Augustin.

Bordeaux tient bon

Après tant d’efforts et d’émotions, les deux équipes ont besoin de souffler et le rythme baisse d’un ton. Les duels sont âpres, durs et sans concession des deux côtés mais Bordeaux donne tout et tient le coup. Avec la fatigue, les coups de pied arrêtés sont une solution. Di Maria trouve Aurier, par deux fois, pour des têtes hors cadre (84’, 85’). Même situation et même résultat pour Enzo Crivelli sur une tentative de Malcom (87’). Reste cette fameuse dernière action du match. Elle sera pour Paris. Alerté dans l’axe par Aurier, Lucas se faufile, dépose Pablo et frappe. Jérôme Prior est battu mais c’était sans compter sur Nicolas Pallois qui revient de nulle part et sauve sur la ligne (90+1’) !

M. Letexier siffle la fin du match après quelques minutes de souffrance pour un collectif bordelais à bout de souffle. Avec ce beau match nul, Bordeaux est récompensé. Ce soir, notre équipe a réussi sa sortie et pourra toujours se dire qu’elle est invaincue face au PSG avant la dernière journée, dans trois jours, sur la pelouse de Caen.

, ,