16 October 2019
Contact - A propos - Facebook - Livescore - Partenaires - Flux RSSrss

Football – Et de 1000 pour Bordeaux !

Montpellier Bordeaux Les Girondins ont décroché leur première victoire de la saison à l’extérieur en Ligue sur la pelouse de Montpellier (0-1). Cheick Diabaté a marqué le seul but d’une rencontre où Bordeaux a affiché de la solidité, de la solidarité mais aussi un contenu intéressant. Face à des Montpelliérains dangereux mais pas assez efficaces, notre équipe a réussi a lancé parfaitement 2016 !

Yatabaré touche du bois

Dès le début de la rencontre, notre équipe cherche à mettre un gros pressing sur Montpellier. Une tactique payante puisque nos Girondins se procurent les premières situations avec des centres dangereux (5’, 10’). La première grosse occasion est cependant pour les Héraultais. Sur un contre fulgurant, Yatabaré envoie une lourde frappe à 20 mètres et trouve le poteau d’un Carrasso battu (6’).

Cheick Diabaté, buteur sans peur

Les deux équipes font jeu égal au bout d’un quart d’heure. Si Ninga pose de plus en plus de problèmes en partant souvent dans le dos d’André Poko, Bordeaux va trouver la faille. Après un corner de Wahbi Khazri, un gros cafouillage a lieu dans la surface montpelliéraine. La balle arrive sur Cheick Diabaté qui marque d’un tacle rageur (0-1, 16’) et prend une grosse semelle de Martin. L’international malien, auteur de son 3ème but en deux matches, reviendra quelques minutes plus tard
Cette ouverture du score libère les acteurs. Plusieurs centres arrivent dans la surface bordelaise et celui repris par Yatabaré est tout près de faire mouche (22’). La vivacité adverse provoque des fautes et Wahbi Khazri prend un carton jaune qui le privera du match à Angers en 16ème de finale de la Coupe de France.

Des Girondins solides

L’intensité baisse des deux côtés après trente minutes. Bien en place, l’équipe au Scapulaire est moins en danger et ressort proprement le cuir. Elle profite d’un corner pour une nouvelle occasion. Un cafouillage est provoqué par une tentative de Wahbi Khazri mais Diego Rolan ne peut la pousser au fond (33’) puis manque une belle opportunité en un contre un après une ouverture lumineuse de Jaroslav Plasil (45’+1). Montpellier réagit et profite d’erreurs individuelles. Yatabaré, hors-jeu, claque une tête sur la barre (38’). Bordeaux, solide mais dominé en fin de première période, mène au score.

Des opportunités de chaque côté

Les Girondins repartent bien en seconde période en se créant plusieurs opportunités. André Poko sur une frappe (47’) puis Jaroslav Plasil d’une tête (48’) apportent le danger. Diego Rolan se montre également en claquant une tête au-dessus après un bon centre de Diego Contento (54’). Montpellier ne se crée qu’une occasion mais quelle occasion ! Roussillon centre pour Camara, seul dans l’axe. Sa reprise manquée file dans les mains d’un Carrasso tout heureux de récupérer la balle (57’).

Bordeaux reste costaud

La balle va d’un but à l’autre dans cette partie très plaisante. Si Montpellier est dangereux, Bordeaux affiche solidité et solidarité avec une belle prestation de Jaroslav Plasil, métronome de l’entrejeu. Il y a moins d’occasion dans cette partie du match malgré une envie égale. La frappe cadrée mais sans danger de Ninga (67’) répond à celle de Wahbi Khazri (59’). Des deux côtés, on procède à des changements avec les arrivées d’Abdou Traoré et Enzo Crivelli à Bordeaux et de Dabo et Bérigaud à Montpellier.

1000ème !

Alors que Montpellier a de plus en plus de mal à se montrer dangereux, Bordeaux est à deux doigts de doubler la mise. Après une superbe action collective, Diego Contento envoie une grosse frappe qui touche la barre et Henri Saivet inquiète Pionnier sur le corner suivant (76’) ! Les minutes filent et le collectif bordelais se montre impeccable dans la discipline et les efforts. Mais dans les derniers instants, Montpellier pousse. Bordeaux tient bon et s’en remet à Yambéré, auteur d’une intervention décisive sur un Bérigaud en position idéale (90’).

Décisif, Cédric Carrasso l’est tout autant. Après un doigt retourné sur un corner, le portier serre les dents et sort une énorme parade devant Roussillon (90’+5). Monsieur Turpin siffle la fin du match et libère Bordeaux. Nos joueurs peuvent fêter une 1ère victoire à l’extérieur en L1 cette saison, le 1000ème succès de l’histoire du club !

, ,